règlement annexe
groupes bottin
scénarios préliens
gestion invités
FLUORESCENT ADOLESCENT, est un rpg de type vie réelle centré sur l'adolescence et la rivalité entre deux lycées. Vous avez la possibilité de jouer un lycéen, ou bien un citoyen de la ville fictive de SEOHAN dans laquelle se déroule l'action. Aucun nombre de lignes minimum n'est demandé, et un minimum de deux réponses par mois sont requises pour ne pas être en danger.
ils sont à adopter


 :: let's live it up :: samyeong-gu - 사명 :: → nasan private school Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(not) nice to meet you (mino)

Voir le profil de l'utilisateur
→ arrivée :
17/10/2018
→ messages :
25
→ avatar + crédit :
lucas - nct (skatevibe)
Jeu 22 Nov - 11:57




(not) nice to meet you. @lee nova



Ca prenait plus de temps que prévu. Ca prenait même beaucoup trop de temps, cette histoire, lui qui voulait régler cette situation avant le vendredi soir. Ou même le jeudi. Et ça aurait été tellement bien le mercredi. c'est super compliqué d'avoir le numéro d'un mec. Le regard rivé sur l'écran de son portable, la fenêtre de discussion discord toujours en arrière plan dans la liste des applications. Et il se rend compte encore une fois trop tard du double sens, pouvant même entendre le rire similaire à cette soirée raisonner dans ses pensées. On aurait dit une meuf, mais qu'est-ce qu'il y pouvait ?! Il était coincé à pas savoir et coincé à tourner en rond dans cette affaire, pourtant pas prêt à la classer de sans suite. Il n'avait pas pensé que le hasard viendrait encore se pointer et l'aiderait à finalement avancer dans cette pseudo enquête. Il avait réussi à en connaître son nom, le lendemain même et il n'avait eu qu'à tendre l'oreille pour en entendre les rumeurs circuler. De Milo et Nova, ça avait fait le tour de toutes les classes, de toutes les années, lui assurant au moins une chose : ils partageaient bel et bien le même lycée. Relevant le portable à la hauteur de son visage, crisant intérieurement, il abandonna d'un soupire en l'enfonçant dans la poche de son uniforme et prend la direction de sa classe. Combien de chance pour que justement, à ce moment précis, il l'aperçoit ? Et c'est pas seulement cette silhouette qu'on croit reconnaître au loin, c'est bien pire encore. C'est le croisement de couloir et les yeux qui rencontrent maladroitement les siens pour se figer.  Il aurait probablement dû réfléchir à cette éventualité là aussi, sans doute que cela lui aurait éviter d'agir de cette façon. De peur qu'il lui échappe, de peur qu'il disparaisse à nouveau et qu'il n'arrive plus jamais à l'approcher. Byun Milo s'avance et  attrape son poignet pour l'attirer si vivement à la suite, poussant la première porte menant aux escaliers.  Byun Milo vient d'aggraver son cas. Il force son corps à faire face au sien après quelques pas, ses lèvres s'entrouvrant pour ne laisser que le silence. Il crie pas, il frappe pas, il est juste planté là.   ......Hey.  Il avait tellement réfléchi à la façon de le retrouver qu'il n'avait pas pensé une seule seconde à ce qu'il lui dirait une fois en face. Quel con.


(c) SIAL


Voir le profil de l'utilisateur http://fluoado.forumactif.com/t337-ephemeral-nova#4037http://fluoado.forumactif.com/t356-i-was-not-made-to-be-subtle-nova#4332http://fluoado.forumactif.com/t354-lee-nova#4789http://fluoado.forumactif.com/t357-lee-nova-phone#4335http://fluoado.forumactif.com/t358-lee-nova-supernova#4339
→ arrivée :
18/10/2018
→ messages :
67
→ avatar + crédit :
kim jungwoo (NCT) - solsken
Jeu 22 Nov - 12:43




(not) nice to meet you. @byun milo

Les mains dans les poches, avachi sur sa chaise Nova regardait la vie se faire. Il était là sans pourtant l’être, entendait ses potes ricaner sur sa droite sans pour autant savoir de quoi ils parlaient. Et, soudain, il avait réprimé un rire, un sourire un peu bizarre se formant au coin de ses lèvres. Complètement taré. C’était sans doute ce qu’ils étaient tous en train de penser, à le voir ainsi perdu dans son monde à se marrer tout seul pour on ne savait quelle raison.

Ils avaient une heure de trou et étaient censés bosser mais personne ne le faisait. L’année ne faisait que de commencer, après tout : tous se disaient qu’ils avaient le temps. Et il aurait été de ceux ouvrant ses cahiers entre deux cours et s’avançant, finissant par laisser tomber et rejoindre sa bande pour parler de choses vides de sens. Mais car la vie ne se passait jamais comme on l’entendait, car des rumeurs circulaient sur lui et l’empêchait d’oublier, car les messages qu’il échangeait avec Neo lui rappelait chaque jour…

Étouffant pour la seconde fois un rire, il avait fini par se lever sous le regard blasé de ses amis. Nova vagabond qui sortant de la classe avait à peine dit au revoir, posant une main distraite sur leur épaule. Ah Milo. Qui cherchait à avoir son numéro et qui pourtant sans doute l’avait déjà, quoique sous une autre forme. Alors sortant son tel il avait ouvert Discord et envoyé un rapide tu fais quoi ? alors que la réponse était évidente. Soit il se faisait chier, soit il était en cours... soit il était en train d’agoniser.

La dernière option l’amusait fortement. Et il avait repéré dans quelle classe il était, l’avait déjà croisé de loin une ou deux fois sans chercher à initier le contact. Il était complètement à la ramasse mais se souvenait de cette demande implicite, de ce samedi qui avait trop de sens, de ces parties qu’ils ne pouvaient pas perdre. Alors il le laissait tranquille. Prenait sur lui et se contentait de ricaner tout seul dans son coin lorsqu’il repensait à tout ça. A ces recherches ces promesses et tous ces non dits. A ce visage qu’il n’avait pas pu voir mes ces émotions qu’il avait fini par percer sans même le vouloir. Il savait. Savait mais ce n’était pas assez.

Alors quand leur regard s’était croisé, Nova n’avait rien fait. Il avait eu ce petit sourire vague le caractérisant et était resté là, figé. Il ne ferait rien. Avait décidé d’être sage jusqu’à la semaine prochaine, avait décidé oui de ne pas lancer de l’huile sur le feu pour leur bien commun.

Mais car rien ne se passait comme on le voulait, c’était à sa grande surprise un Milo qui avait foncé pour lui pour lui attraper le poignet et le tirer il ne savait où. Les portes avaient claquées et ils s’étaient retrouvés là, dans les escaliers, juste eux. Et c’est le moment où tu me rends la pareille ? Avait-il failli plaisanter, se souvenant qu’ils n’étaient pas censés se connaitre. Qu’ils étaient censés être deux putains d’inconnus dont un ayant agressé l’autre. Mais putain qu’est-ce qu’il avait envie de rire ! S’était mordu la lèvre inférieure avec force pour ne garder qu’un faible sourire, ayant trop de mal à garder son calme.

Puis il y avait eu ce hey, cette salutation maladroite ne donnant suite à rien. Une introduction sans développement ni conclusion. Et ça servait à quoi de venir le chasser si c’était pour par la suite lui donner les reines ! « Cette fois c’est pas moi. » Avait-il alors lâché, avant de conclure dans un murmure, comme il semblait si bien savoir le faire : « Je serai responsable de rien. » Pour samedi, pour son état. Pour leur event qui allait sans doute se finir en catastrophe.

Et il n’avait pas su quoi dire. Avait eu envie de lui balancer un alors comme ça tu veux mon numéro ? mais s’était retenu. Car c’était trop simple d’ainsi le tacler et de lui tendre la perche. Car s'il était venu le chercher il devait assumer et continuer sur sa lancée : continuer oui de faire le premier pas.

Puis son regard s’était arrêté sur ce visage qu’il pouvait enfin contempler de près et son sourire avait fondu. Car il s’était égaré oui sur ces lèvres un peu trop tentantes et qu’il avait du se faire violence pour ne pas pousser la plaisanterie trop loin, pour ne pas se comporter en putain d’animal.

Il ne savait plus s'il avait envie de rire ou non.

(c) SIAL



_________________
trust me (not)feelings are
temporary

Voir le profil de l'utilisateur
→ arrivée :
17/10/2018
→ messages :
25
→ avatar + crédit :
lucas - nct (skatevibe)
Jeu 22 Nov - 14:00




(not) nice to meet you. @lee nova



Il avait si longtemps attendu de pouvoir obtenir la vérité, se jouant les scènes et les scénarios possibles sans avoir envisagé cette éventualité. Il avait seulement foncé, guider par la pulsion, comme si prendre le temps de bien comprendre cette situation était un temps de trop, un temps où tout aurait pu lui glisser entre les doigts. Alors à la place, ses doigts se sont emparés de son poignet, accroché à lui, liant son bras à la longueur du sien en traversant le couloir en recherche d'un échappatoire, une issue de secours. Les escaliers n'étaient pas le lieu idéal, ils étaient même tout sauf idéal. Un lieu de passage constant d'étudiants où ils seront forcément interrompus, à moins que l'heure de cours ne les sauvent et qu'aucun éducateur ne se soucie de leurs soudaines absences. Peu importe de toute façon, puisqu'il n'aura pas le temps de considérer les conséquences de son geste avant de lui faire face. Il n'aura pas le temps d'envisager les autres options qui s'offraient à lui à ce moment, avant qu'il ne soit trop tard ; ils étaient là, et il allait devoir faire avec.  C'est pourtant le blanc dans son esprit et aucun mot ne vient. Lui qui avait tant voulu connaître la vérité, n'arriva pas à prononcer autre chose à la seule personne détenant enfin les mots de toutes cette histoire. Un simple hey. Et putain ce qu'il se traita de con ensuite, intérieurement. Combien de fois son esprit s'est-il brisé à réfléchir à cette merde qu'il avait causé ? Juste pour un baiser.   comment ça tu… Comment ça, c'est pas lui cette fois ? Il fronce les sourcils, avant de comprendre la similarité : lui aussi était venu le prendre par surprise…  ouais enfin, c'est toi qui as commencé. Pour sa défense, dans une réplique de gamin puisqu'il en était encore un.    je suis pas là pour t'embrasser. Si il y avait quiproquos à sa présence, il se rappelle surtout des mots échangés après leurs parties qu'on préféreraient zapper. Peut-être qu'il va croire que tu veux recommencer ? L'expression surprise balayant ses traits, il fait un pas en arrière, comme si c'était bon à foutre une certaine sécurité entre ses lèvres et les siennes.    …  Pourquoi t'as fait ça ?  C'était pour ça qu'il était là. C'était pour cette raison et fallait vraiment qu'il s'y tienne. Que ça parte pas en couille… Sa soirée du samedi en dépendant.

(c) SIAL


[
Voir le profil de l'utilisateur http://fluoado.forumactif.com/t337-ephemeral-nova#4037http://fluoado.forumactif.com/t356-i-was-not-made-to-be-subtle-nova#4332http://fluoado.forumactif.com/t354-lee-nova#4789http://fluoado.forumactif.com/t357-lee-nova-phone#4335http://fluoado.forumactif.com/t358-lee-nova-supernova#4339
→ arrivée :
18/10/2018
→ messages :
67
→ avatar + crédit :
kim jungwoo (NCT) - solsken
Ven 23 Nov - 22:45




(not) nice to meet you. @byun milo

Et Nova n’avait jamais été un mauvais garçon. Il n’avait jamais non cherché à jouer avec les sentiments des autres, à blesser. Toujours il avait fait de son mieux, restant dans une forme d’indifférence assez floue. Il ne disait jamais non mais ne disait pas oui non plus. Mais Milo le rendait différent. Le voir ainsi chercher ses mots le faisait sourire et faisait naitre en lui des envies presque violentes.

Il avait envie de le pousser dans ses retranchements, se fascinait de pouvoir lire autant d’émotions sur un unique visage, de le voir perdre ses moyens pour si peu. Et il se noyait oui dans ses yeux et ses moues, dans tous ces indices quoique contradictoires. « Ah bon. » Il n’était pas là pour l’embrasser. Et décidant de ranger ses mains de nouveau dans ses poches, il avait laissé s'échapper un fin soupir.

Et car Milo avait sans doute senti le danger, car Milo oui savait qu’il ne se tenait pas face à quelqu'un de normal il avait reculé. Alors instinctivement Nova avait avancé. Pour chaque pas en arrière il en faisait un en avant, refusant de laisser la moindre distance entre eux.

Pourquoi avait-il fait ça. La question avait fusée dans l’air et alors Nova avait eu le pressentiment que tout allait très mal finir. Dans tous les cas, oui, il finirait par se faire détester. Car il avait déjà trop caché, trop déformé : avait été honnête mais avait fait en sorte que ses vérités soient assez déliées pour qu’il ne puisse les assembler. Car il se donnait bonne conscience alors qu’en réalité il ne faisait rien de bon. Car il donnait les informations sans réellement les donner et qu'il accuserait par la suite Milo de ne pas avoir compris. Car il se réfugierait oui dans toutes ces petites choses si mauvaises qui n'allaient, pourtant, pas pouvoir trouver d'excuses.

Il jouait.
Il jouait et c’était mal car on ne jouait pas avec les autres. Lui même le savait, pourtant. Mais égoïste il n’arrivait pas à se détacher, était borné et les choses qu’il ressentait, cet amusement et cette envie de continuer, étaient bien trop rares pour qu’il arrête. C'était une première. Et c'était sans doute la première fois oui qu'il réalisait qu'il était ainsi, aussi animal et sauvage, aussi... Aussi mauvais, peut-être. Lui qui s'était toujours qualifié de gentil, de trop désintéressé pour faire du mal à quiconque.

Il ne se contrôlait pas et avait finalement fini par lâcher d'une voix rauque tant il cherchait à ne pas faire de bruit : « Vraiment ? » Il n'était vraiment pas là pour l'embrasser ? N'allait pas dans un élan fou se venger ? Il n'allait pas non les mettre à égalité ? « Moi ça me dérangerait pas de recommencer. » Et un fin sourire naissant de nouveau sur ses lèvres il était venu se mordre l'inférieure, comme si c'était le seul moyen pour lui de se contrôler. « La première fois comptait pas, de toute façon. » Il ne s'était agi que d'un pari, ne s'était agi oui que de quelques billets glissés dans sa main et d'un laisser aller légendaire.

Car la première fois lui avait permis de réaliser qu'il y avait des choses sans doute bien plus intéressantes que les lèvres fades de ses petites copines, car il y avait sans doute celles plus rugueuses des garçons et celles un peu trop tentantes de ce Byun Milo. Elles avaient d'ailleurs une forme particulière qui lui donnait envie d'essayer, de se perdre dessus et de les malmener.

Et il se perdait de plus en plus dans ses pensées et ses envies. N'arrivait cependant pas à prononcer le mot pari. Avait bien trop peur de le faire fuir.
Avait bien trop peur de le blesser et de lire cette sans doute haine et déception dans son regard.

Ça l'irritait.

(c) SIAL



_________________
trust me (not)feelings are
temporary

Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FLUORESCENT ADOLESCENT :: let's live it up :: samyeong-gu - 사명 :: → nasan private school-
Sauter vers: